• "Les deux Frida" de Frida Kahlo, par Hadriana Corre.

     

    Frida Kahlo

     

    "Les deux Frida" de Frida Kahlo, par Hadriana Corre.

     

     

    Biographie de l’auteur :

     

    Magdalena Frida Carmen Kahlo Calder­on ou Frida Kahlo est née le 6 juillet 1907 à Coyoacan au Mexique et est morte dans la même ville le 13 juillet 1954. Elle est une artiste peintre mexicaine.

    A 18 ans, elle a un accident de circulation qui lui laisse des séquelles à vie et elle subit de nombreuses interventions chirurgicales. C’est à l’aide d’un miroir, pendant sa convalescence qu’elle réalisera plusieurs autoportraits. « Je me peins moi-même parce que j’ai beaucoup de temps seule et parce que je suis le motif que je connais le mieux ». Elle a également peint ses proches, des paysages, des natures mortes…

    Ses tableaux, souvent très colorés, représentent des événements de sa vie personnelle, elle peint sa douleur, ses peurs…

    Elle se marie en 1929, à Diego Rivera et divorcera 10 ans après pour e remarier un an plus tard. En 1939, son état commence à s’aggraver : elle a des douleurs à la colonne vertébrale ce qui lui fera réaliser en 1944, « La colonne brisée ».

    Lorsqu’elle peint « Les deux Frida », l’artiste divorce de Diego, en 1939, mais elle ne souhaite pas ce divorce et exprime sa douleur dans cette peinture.

     

    Les deux Frida :

     

    "Les deux Frida" de Frida Kahlo, par Hadriana Corre.

     

    Ce tableau est un double-autoportrait en pied : c’est-à-dire que l’artiste est représenté deux fois et que tous les membres des personnages sont visibles. Les deux femmes sont grandeur nature et assises sur un banc. Elles se tiennent la main. A l’arrière-plan, un ciel orageux occupe les deux tiers de l’espace de la toile.

    La Frida de gauche : cet autoportrait représente Frida en robe traditionnelle mexicaine de mariée. Une déchirure au niveau de sa poitrine laisse apparaître son cœur écorché. Elle tente, à l’aide d’une pince, d’empêcher le sang de couler d’une de ses veines reliée à son cœur. Son visage est très pâle et le sang qui coule se mêle aux petites fleurs au bas de sa robe.

    La Frida de droite : ce portrait-ci montre l’artiste avec le visage plus coloré, habillée dans une robe traditionnelle mexicaine, la tehuana (robe qu’elle portait souvent quand elle vivait avec son mari). Cette Frida a les jambes écartées et la moustache plus marquée, ce qui lui donne une allure masculine et forte. Le cœur est intact, posé sur la blouse. Elle tient dans sa main gauche le portrait miniature de son mari enfant, qui est relié, par une veine, à son cœur .

    Une veine venant des cœurs relie les personnages comme s’ils étaient dépendants l’un de l’autre.

    « Les deux Frida » illustre la douleur ressentie par l’artiste au moment de sa séparation avec Diego.

    Dans son journal, à propos de ce tableau, Frida parle d’une amie imaginaire qu’elle s’inventait lorsqu’elle avait des problèmes, un double d’elle-même qui était ce à quoi elle aspirait : être normale, forte. On distingue donc deux aspect différents de l’artiste : la Frida de gauche, blessée est la femme divorcée et la Frida de droite, son amie imaginaire, est la femme mariée, forte et réconfortante. Parallèlement, cela dévoile deux côtés de sa personnalité, le côté féminin et fragile à gauche et le côté masculin et fort à droite.

    Le cadre du portrait de Diego dans la main de la Frida de droite est formé par une veine, relié à son cœur, ce qui symbolise le rôle vital de son mari dans sa vie : lorsque le portrait manque, le sang coule (portrait de gauche).

     

    Conclusion :

     

    Frida utilise des organes pour exprimer sa souffrance, ce qui est lié aux multiples interventions chirurgicales qu’elle a subies.

    La souffrance est omniprésente dans ce tableau, depuis le cœur écorché au ciel orageux, qui pourrait symboliser le tourment de son esprit.

    Dans ce tableau, la douleur est aussi bien physique que mentale. Chaque élément de ce tableau a une signification, qui nous ramène à la souffrance de l’artiste.

    Partager via Gmail