• Strange fruit de Billie Holiday, par Hadriana Corre.

     

    Strange fruit de Billie Holiday, par Hadriana Corre.

     

    Titre : Strange fruit

    Auteur : Abel MEEROPOL (professeur américain d’origine russe)

    Compositeur : Abel MEEROPOL

    Interprète : sa femme, puis, Billie HOLIDAY

    Date de composition : 1936

    Date d'interprétation : 1939

     

    L'œuvre est liée au lynchage de deux afro-Américain.

    Biographie rapide : Billie HOLIDAY Chanteuse de jazz américaine légendaire également connue sous le nom de « Lady Day ». Née à Baltimore en avril 1915 et décédée en juillet 1959. Connue pour l’intensité dramatique de ses interprétations qui sont de véritables mises en scènes.

    1. Contexte historique

    Abel MEEROPOL a écrit un poème suite au lynchage de deux afro-Américains, et plus tard l'a mis en musique. Il proposa cette chanson à Billie Holiday.

    Billie Holiday enregistra cette chanson en 1939 dans un cabaret de New-York, cette chanson, Strange Fruit, est une « protest song » une chanson contestataire, elle dénonce les «  Nektie parties » (pendaison) couramment pratiqués au Sud des Etats-Unis et auxquels certains blancs assistaient comme si c'était un spectacle.

    1. Ecoute de l’extrait

     

     

     http://www.wat.tv/audio/billie-holiday-strange-fruit-1fcaw_2flcz_.html

    Strange fruit

    Southern trees bear strange fruit
    Blood on the leaves and blood on the root
    Black bodies swinging in the southern breeze
    Strange fruit hanging from poplar trees

    Pastoral scene of the gallant South
    The bulging eyes and the twisted mouth
    Scent of magnolia sweet and fresh

    Then the sudden smell of burning flesh
    Here is a fruit for the crows to pluck
    For the rain to gather, for the wind to suck

    For the sun to ripe, to the tree to drop
    Here is a strange and bitter crop !

    Les arbres du Sud portent un fruit étrange

    Du sang sur leurs feuilles et du sang sur leurs racines

    Des corps noirs qui se balancent dans la brise du Sud.

    Un fruit étrange suspendu aux peupliers

     

    Scène pastorale du vaillant Sud

    Les yeux révulsés et la bouche déformée

    Le parfum des magnolias doux et printanier

    Puis l'odeur soudaine de la chair qui brûle

    Voici un fruit que les corbeaux picorent

    Que la pluie fait pousser, que le vent assèche

    Que le soleil fait mûrir, que l'arbre fait tomber

    Voici une bien étrange et amère récolte !

     

    Mais en cette année 1939, les américains ne sont pas prêts à entendre une telle chanson :
    - Billie Holiday aura du mal à trouver une maison de disques pour enregistrer
    - Elle est bannie définitivement de l'Alabama
    - Elle ne pourra jamais l'interpréter dans le Sud
    - Le Time Magazine parle de propagande communiste
    - Les radios américaines refusent de la diffuser

    III. Analyse des paroles et musicale

    Genre : vocal et instrumental

    Style : moderne

    Formation : 4 instruments : cuivre, piano, contrebasse et batterie

    Nuance : moyen (mezzo)

    Tempo : lent (lento)

    Mélodie : vocale et strié

    Caractères : calme, bouleversant, émouvant

    Timbre : acoustique

    - Le rythme très lent et la longue introduction musicale montrent la tristesse.

    - Le lexique indique que d’entrée que quelque chose ne va pas : répétition de « blood » et mention de «black body ».

    - Un contraste est établi entre d’un côté l’évocation d’une scène pastorale (« the Southern breeze », « the poplar trees »), et de l’autre la présence de quelque chose d’étrange, de singulier, une anomalie dans le décor.

    - C’est lorsque le fruit est comparé à un « black body » à la ligne 3 que l’on commence à comprendre que ce fruit prend un caractère humain

     

    1. Mon avis

    J’aime cette œuvre parce qu’elle est intéressante et elle a une histoire originale, et elle m’a appris quelque chose que je ne savais pas avant.

    Et dans la chanson, il y a du piano, aussi. C’est une femme afro -Américaine qui chante (quelque part, elle est un peu concernée par ce qui ce passe) et elle chante d’une façon très particulière, que je n’avais jamais entendue avant.

    1. Conclusion

    Cette chanson est très importante parce qu’elle est devenue un symbole de la lutte contre le racisme, la ségrégation car elle a obtenu le nom de « Marseillaise noire », elle est l’hymne de toutes les victimes du racisme et son titre est synonyme de lynchage. Cette chanson est comparable à l’action de Rosa Parks en 1955.

    Et grâce à son succès, l’auteur a écrit plusieurs autres chansons qui, pour la plupart ont été reprises par Franck SINATRA .

     

    Ce morceau sera repris plus tard, notamment par Nina Simone et Jeff Buckley

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail